Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Promenades dans les expositions parisiennes

mes visites dans les expositions de Paris (et d'ailleurs)

« Kupka, pionnier de l’abstraction » au Grand palais

Une exposition absolument remarquable, tout à fait indispensable. Avec les œuvres venant de Prague et de Paris (et aussi des Etats-Unis, de collections particulières, etc.), elle présente une vue extrêmement complète de la carrière de Frantisek Kupka (1871-1957), et en particulier une vision très précise des recherches de Kupka entre 1900 et 1920. Cette période est en effet d’une immense richesse, et c’est époustouflant : totalement intégré à l’avant-garde de cette époque à Paris, Kupka y trace son propre chemin, mène ses propres recherches, à la fois excellent dessinateur (les caricatures qu’il a produites pour des journaux anarchistes ou ouvriéristes sont excellentes, de même que ses illustrations de livres, notamment dans une tendance archaïsante) et passionné par la couleur. Ce travail sur la couleur structure sa démarche, créant son propre chemin avec des tableaux très personnels entre fauvisme, expressionnisme, futurisme ou orphisme de Robert Delaunay. Cette réflexion sur la représentation du mouvement et sur la lumière (souvent crue, parfois une ambiance plus nocturne) et la couleur le conduira ainsi en 1911 à abandonner la figuration : « Amorpha, fugue en deux couleurs » est un véritable choc visuel, une étape radicale dans l’œuvre de Kupka, qui ne reviendra plus en arrière. Il poursuivra sa voie dans la non-figuration et dans l’abstraction, alternant entre des travaux plus géométriques et d’autres plus organiques voire proliférants, mais toujours à l’écart des groupes et des écoles. Sans aucun doute une des expositions à ne pas manquer à Paris cette saison !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article