Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Promenades dans les expositions parisiennes

mes visites dans les expositions de Paris (et d'ailleurs)

« Charlie Chaplin, l’homme-orchestre » à la Philharmonie

Bien sûr, on ne présente pas Charles Chaplin. L’exposition de la Philharmonie se centre sur son rapport à la musique. Ayant débuté dans le music-hall dès son enfance, Charles Chaplin est d’emblée extrêmement sensible à la musique, aux ambiances sonores et à la danse.

Ca se ressentira dans l’ensemble de sa carrière cinématographique. Dans le cinéma muet, avec sa gestuelle dansante, des scènes évoquant des gags sonores, ou encore dans des scènes dansées (parfois parodiques). Dans son travail sur la musique accompagnant les filmes muets (à partir du moment où il en aura la maîtrise, c’est-à-dire que le cinéma sera sonore : d’abord en continuant à faire des films sans paroles, comme les Lumières de la ville, puis à l’occasion de la ressortie de ses films muets. Il faut souligner que Chaplin, quoique autodidacte en musique (il a appris le piano et le violon – qu’il jouait en gaucher – à l’oreille, et il n’a jamais écrit les thèmes musicaux qu’il composait sur une portée), a composé quelques chansons, et la musique de nombre de ses films, aidé par des arrangeurs ou des compositeurs-orchestrateurs… Et dans ses films parlants, l’importance donnée au jeu sur le son est remarquable, notamment dans certains discours, déformés ou dans un sabir incompréhensible (le plus remarquable étant bien sûr les diatribes du dictateur dans le film du même nom).

Exposition très sympathique !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article