Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Promenades dans les expositions parisiennes

mes visites dans les expositions de Paris (et d'ailleurs)

« Trésors de banlieue » à la halle des Grésillons à Gennevilliers

On ne le sait pas toujours, mais les villes de banlieue (de la banlieue parisienne mais aussi d’autres agglomérations) possèdent souvent des œuvres d’art, qui sont conservées dans les hôtels de ville, dans les musées municipaux, voire parfois dans les espaces publics.

C’est ce patrimoine méconnu que l’exposition vise à mettre en évidence et à mettre en valeur. C’est donc un ensemble assez variés d’œuvres datant pour l’essentiel d’une période allant de la fin du XIXe siècle à la création la plus contemporaine (mais où on voit aussi quelques tableaux d’église plus anciens. Leurs origines peuvent être variées, de dons d’artistes locaux ou ayant eu un lien ponctuel ou durable avec la ville aux commandes des villes. Pour certaines œuvres, cette origine se traduit dans le thème, avec des œuvres qui sont parfois politiques ou militantes, ou qui visent à honorer des personnalités politiques ; dans le contexte où beaucoup de ces villes de banlieue ont une forte tradition ouvrière et de gauche, certains tableaux relèvent ainsi d’un message social, ou même franchement du réalisme socialiste. Mais il y a aussi des paysages, qui montrent parfois des espaces encore verdoyants, bien avant l’urbanisation massive du XXe siècle, ou bien qui documentent ces évolutions urbaines, entre champs, usines, cités ouvrières, infrastructures ferroviaires et traces du patrimoine antérieur. Et l’on voit aussi des œuvres d’artistes très renommés, qui ont donné ou vendu des œuvres à ces municipalités, sans que l’œuvre traduise un message autre que la démarche propre à l’artiste, figuratif ou abstrait.

Au total, un ensemble relativement hétéroclite, mais où on trouve beaucoup de pépites et d’œuvres très belles ou très intéressantes. Cette exposition est donc vraiment une occasion rare de voir ces œuvres, autrement éparpillées dans les bâtiments publics de toutes ces villes, voire dans des réserves où on ne les voit pas…

Ca vaut le coup !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article