Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Promenades dans les expositions parisiennes

mes visites dans les expositions de Paris (et d'ailleurs)

« L’empire des sens, de Boucher à Greuze » au musée Cognacq-Jay

Le musée Cognacq-Jay, le musée du XVIIIe siècle de la ville de Paris, propose une très intéressante exposition, autour de la peinture libertine, voire franchement érotique ou licencieuse (et jusqu’à la pornographie ; dont la diffusion était bien sur clandestine à l’époque). C’est en effet un genre qui a eu une grande expansion au XVIIIe siècle, et où se sont illustrés les grands noms de la peinture de l’époque, Watteau, Boucher, Fragonard…

Les prétextes à mettre en valeur le corps nu des femmes sont variés, à commencer par les thèmes mythologiques ; mais les peintres représentaient aussi des scènes contemporaines, où l’on devine aussi la dureté du temps, la violence des rapports entre les sexes et des rapports sociaux, en montrant des moments de réel plaisir (solitaire ou partagé), mais aussi des actes visiblement non consentis. N’oublions pas que le XVIIIe siècle fut aussi un apogée de la littérature libertine, qui n’est pas exempte de violence psychologique et physique, qu’on pense aux Liaisons dangereuses ou aux œuvres du marquis de Sade…

Il faut aussi souligner l’excellent travail de commissariat d’exposition, qui a pu faire venir de nombreux tableaux de musées étrangers : c’est donc l’occasion de voir des œuvres qu’on ne voir jamais à Paris.

Une exposition extrêmement intéressante, très bien faite !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article