Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Promenades dans les expositions parisiennes

mes visites dans les expositions de Paris (et d'ailleurs)

Anni et Josef Albers au musée d’art moderne de la ville de Paris

Anni et Josef Albers se sont connus (puis mariés) alors qu’ils étaient tous deux étudiants au Bauhaus de Weirmar, au début des années 1920. Lui a commencé par du travail sur verre, puis a évolué vers des supports plus classiques (gravure, peinture) ; elle s’est consacrée la plus grande partie de sa vie au textile (par une pratique du tissage), avant de pratiquer la sérigraphie dans les dernières années de sa vie. Ils n’ont en fait jamais produit d’œuvre ensemble.

Ils ont quitté l’Allemagne en 1933, à la prise du pouvoir par les nazis, et se sont installés aux Etats-Unis, où ils ont vécu jusqu’à la fin de leurs vies, à la fi du XXe siècle.

Pour l’un comme pour l’autre, ils sont restés fidèle à certains principes du Bauhaus, le goût pour la géométrie (et la technique même ,du tissage impose de respecter la structure orthogonale de la trame et de la chaîne), la simplicité des matériaux. Tous deux, de façon différente, ont particulièrement travaillé sur les couleurs ; mais autant Josef a toujours recherché le lisse, autant Anni s’est de plus en plus intéressée au matériau et à la texture.

La démarche de Josef Albers, dont certaines œuvres préfigurent clairement l’op-art des années 1960-19790) trouve son aboutissement dans l’immense série des « Homage to the square », présentant toujours la même disposition de 3 ou 4 carrés, traités en aplats de couleur unis, mais avec de nombreuses et subtiles combinaisons de couleurs, dont la juxtaposition donne à chaque fois un effet différent. L’ensemble présenté est tout à fait éloquent à cet égard.

Si Josef Albers est plutôt célèbre, Anni Albers n’avait pas la même célébrité (y compris parce que le tissage est – à tort – souvent considéré comme un art mineur). L’exposition est ainsi une vraie découverte, car la créativité d’Anni est remarquable et ses œuvres sont extrêmement intéressantes : en particulier, il ne faut pas manquer les panneaux qu’elle a réalisés pour une synagogue et pour un monument juif.

Passionnant !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article