Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Promenades dans les expositions parisiennes

mes visites dans les expositions de Paris (et d'ailleurs)

Baselitz au centre Pompidou

Georg Baselitz a connu le régime nazi (il était fils d’un militant national-socialiste) puis le régime communiste de la république démocratique allemande, avant de passer à l’ouest au moment de ses études d’art car il s’écartait du modèle du réalisme socialiste.

Depuis, il a développé une peinture (et aussi un peu de sculpture) très personnelle, résolument figurative, absolument allemande. C’est en effet une peinture du malaise, de la douleur, très violente, très expressive, et en fait expressionniste : le double traumatisme de ces dictatures et de la partition de l’Allemagne conduit à un monde d’où le sens a disparu (de fait, à partir de 1969, Baselitz ne peindra plus que des tableaux renversés, où les personnages sont la tête en bas). Pour autant, Baselitz a su se renouveler tout au long de sa carrière, en conservant toujours une force d’expression extraordinaire.

L’exposition, qui est une rétrospective retraçant l’ensemble de la carrière de ce personnage hors norme, est superbe et passionnante ! (et en plus, il y a bien moins d’affluence qu’à l’exposition voisine Georgia O’Keeffe, que j’ai trouvée beaucoup moins forte et saisissante...)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article