Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Promenades dans les expositions parisiennes

mes visites dans les expositions de Paris (et d'ailleurs)

« Marronnage » à la maison de l’Amérique latine

Dès le XVIIe siècle, en Guyane française ou au Suriname néerlandais, des esclaves d’origine africaine s’enfuyaient pour tenter de vivre dans la forêt amazonienne, en remontant en amont des fleuves. Malgré les chasses aux nègres et les châtiments cruels qui étaient infligés aux esclaves en fuite, ils ont constitué de véritables sociétés, ont développé une culture propre (y compris du point de vue linguistique, les maîtres ayant soin de ne pas grouper ensemble des esclaves de même origine) ont mené de véritables guerres contre les autorités coloniales. Et ce n’est qu’au XIXe siècle que la paix s’est instaurée, parallèlement à l’abolition de l’esclavage et à la reconnaissance de ces communautés.

L’exposition rappelle cette histoire, et s’inscrit dans une perspective à la fois ethnographique (en montrant des objets et des photographies provenant de misions ethnologiques du XXe siècle) et artistique, en donnant une large place aux artistes contemporains issus de ces communautés, qui nourrissent leur travail de leur culture traditionnelle.

Très intéressant !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article