Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Promenades dans les expositions parisiennes

mes visites dans les expositions de Paris (et d'ailleurs)

Boris Mikhailov à la Maison européenne de la photographie

Boris Mikhailov (né en 1938) est un photographe ukrainien. Il prend des images de la vie quotidienne, de la médiocrité ordinaire des cinquante dernières années en Ukraine, de l’Union soviétique des années de stagnation à la marchandisation débridée et aux dramatiques misères de l’Ukraine devenue indépendante et capitaliste.

Cependant, ce n’est pas une approche documentaire, mais véritablement une démarche artistique. Mikhailov détourne ses photographies en les repeignant, en les superposant, en les présentant en groupes ou en séries, en les accompagnant de textes pas toujours en rapport avec l’image… Et il revendique également de faire de la « mauvaise photographie » : cadrage parfois approximatif, contraste ou netteté douteux, tirage abîmés ou tachés…

Au résultat, c’est une œuvre qui passe un message saisissant sur les absurdités de la société en Ukraine, les profondes distorsions entre l’image officielle et la réalité vécue par les habitants : la grisaille puis le délitement du système soviétique, l’effondrement économique qui a suivi l’indépendance, la terrible misère dans laquelle se retrouvent ceux qui n’ont pas bénéficié du développement capitaliste.

Un ensemble saisissant, portant de façon extrêmement originale un regard critique sur la société à travers les époques et les bouleversements historiques !

Un bémol toutefois sur la muséographie : pourquoi les titres de séries sont-ils donnés en anglais^ ? Mikhaïlov les a choisis en russe (ou peut-être en ukrainien, on aurait pu simplement les traduire en français (« Viazost’ » est présenté sous le titre « Viscidity », et pas « Viscosité »)...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article